Recommendations COVID19

/Recommendations COVID19
Recommendations COVID192020-03-12T14:36:29+01:00
Téléchargez le fichier pdf

Chers patients,

Chers parents,

En tenant compte de l’évolution actuelle de l’épidémie de maladie à coronavirus (COVID-19) en Belgique, nous voulons donner quelques conseils, spécifiques aux patients atteints d’une déficit immunitaire primitif (DIP).

Il est hautement probable que le nombre de contaminations au coronvairuis va augmenter davantage en Belgique. A l’heure actuelle , la grippe et les autres virus sont toujours les causes les plus fréquentes de fièvre et de toux. Sur base des données en Chine et en Italie, il n’y aucune information disponible concernant des patients atteints de DIP ave une forme compliquée de COVID-19 . Nous ne pouvons cependant pas exclure que les patients atteints d’un DIP, en cas d’infection,  puissent avoir une évolution plus grave.

Que pouvez vous faire ?

Les Mesures générales de prévention restent de la plus grande importnace :

  • La plus importante est une bonne hygiène en ce qui concerne les mains et la toux.
  • Éviter les contacts avec des personnes malades
  • Éviter les activités regroupant beaucoup de monde dans des espaces mal ventilés

Pour les patients avec un déficit immunitaire primitif (DIP) qui appartiennet à une des catégories suivantes, i lest conseillé de provisoirement ne pas allerà l’école et d’éviter les rassemblements (clubs, fêtes ….)

  • Patients DIP avec un déficit immunitaire combiné sévère (problème de fabrication d’anticoprs ET de fonctionnement des cellules du sytème immunitaire)
  • Patients PID avec un autre déficit immunitaire sévère ET une atteint pulmonaire (par exemple asthme (avec besoin de cortisone systémique), bronchiectasies, pneumopahtie interstitielle…)
  • Patients PID avec substitution en immunoglobulines.
  • Patients PID avec en plus un traitement immunosuppresseur (corticoides oraux ou intraveineux, azathioprine, sirolimus, MMF, antiTNF, rituximab, chimiothérapie ou autres traitements biologiques)
  • Patients PID avec antibiothérapie chronique et controle insuffisant des symptômes et/ou atteinte pulmonaire grave (voir plus haut)
  • Patients PID qui ont bénéficié d’une allogreffe de cellules souches il y a moins de 2 ans
  • Patients PID qui ont bénéficié d’une allogreffe de cellules souches il y a plus de 2 ans et qui ont toujours besoins de traitement complémentaires (chimiothérapie, corticoides oraux ou intraveineux, ou autres médicaments immunosuppresseurs)
  • Patients PID avec neutropénie sévère et/ou lymphopénie sévère qui n’est pas contrôlée suffisamment par les médicaments
  • Les patients atteints d’une granulomatose septique chronique
  • Les patients atteints d’un déficit de l’immunité innée (déficit en complémetns, déficit TLR…)
  • Tous les autres patients chez qui un médecin s’occupant de DIP vous en donne le conseil spécifique.

Nous conseillons à tous les patients adultes qui remplissent les critères susmentionnés de rester à la maison et/ou de faire du télétravail.

Il est conseillé d’éviter les voyages, et s’ils sont inévitables, de s’informer sur le site internet fédéral d’informations concernant le COVID-19 et sur le site internet du Ministère des Affaires Etrangères : https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination

Que peuvent faire les membres de la famille  ?

Les membres de la famille doivent évidemment strictement appliquer les règles d’hygiène connues et les consignes gouvernementales. Si des cas avérés d’infection à coronavirus surviennent dans la même classe qu’un des membres de la famille , nous conseillons, après discussion avec l’école, qu’ils restent à la maison.

Et à propos de votre traitement ?

Les patients qui ont trop peu d’anticorps et qui sont traités par immunoglobulines ne doivent pas recevoir de dose supplémentaire mais bien suivre le traitement prescrit de manière scrupuleuse. Les immunoglobulines ne contiennent probablement aucun protection (anticorps) contre le coronavirus, mais ne présente aucun danger de transmission du coronavirus. Il n’y a aucune raison non plus d’augmenter les doses de sa propre initiative.

Pour les patients qui prennent des médicaments qui diminuent davantage le système immunitaire (par exemple cortisone, azatioprine, anti TNF ou autres médicaments biologiques) :

  • S’il n’y a pas chez vous de diagnostic d’infection vriale, continuez  votre traitement actuel
  • Pour les patients avec symptômes d’infection virale, on vous conseillera parfois d’adapter le traitement, mais seulement après en avoir discuté avec votre médecin traitant.

Que faire en cas de plaintes ?

Si vous/votre fils/votre fille présente des symptômes comme de la toux ou une fièvre élevée, suivez les directives générales, dans lesqeulles vous contactez par téléphone votre médecin de famille.

N’allez pas dans une salle d’attente, car vous pourriez contaminer d’autres patients ou être contaminés. N’allez pas non plus aux Urgences sauf si votre médecin de famille vous y renvoit. Si vous ne parvenez pas à joindre votre médecin de famille habituel, et que vous devez contacter le médecin de garde, expliquez clairement le type de DIP dont vous êtes atteint.

Plus d’information ci-dessous .

  1. https://www.info-coronavirus.be
  2. Lien vers votre propre site d’hôpital
  3. bpidg.be (Groupe Belge des Déficits immunitaires primitifs)
  4. Fédération européenne des associations de patients : https://ipopi.org

Ceci est un avis commun d’experts présenté par les experts belges des DIP le 12/03/2020. Cet avis peut être modifié dans les prochains jours en fonction de l’évolution ultérieure. Consultez régulièrement ces sites pour avoir l’information la plus récente.